Facebook Twitter More...

La Côte Basque

Sur seulement 30 kilomètres, d’Anglet à Hendaye, la dernière ville avant la frontière avec l’Espagne, la Côte Basque déroule des paysages variés, plages de sable fin, corniche sauvage, ports de pêche ou de plaisance et spots de surf renommés. Pour des excursions à la journée ou de petites balades, de nombreux chemins de randonnées balisés permettent de découvrir les villages du bord de mer.

Commençons la visite par le nord de Biarritz, Bayonne, capitale du Pays Basque possède avec son port de commerce une ouverture sur l’océan. Dans la ville se sont d’ailleurs deux rivières (L’Adour et la Nive) et leurs ponts qui marquent les différents quartiers très typés qui ne se visitent pas un en jour, en particulier Le grand Bayonne autour de la Cathédrale très vivant le jour et le Petit Bayonne sur la rive droite de la Nive plus populaire et très vivant la nuit. Bayonne doit sa notoriété à ses Fêtes joyeuses et conviviales qui pendant cinq jours proposent corso lumineux (défilés de chars et géants), animations de rues, bandas (orchestres populaires), courses de vaches, corrida, buvettes et penas le tout en rouge et blanc, la tenue de rigueur des Festayres !

Visite de la Côte Basque par l’Hôtel de l’Océan – Voir la carte

Direction l’océan et Anglet, toute proche qui a un petit air de côte landaise avec ses dunes, le golf de Chiberta sous les pins et ses belles plages de sable fin. Cap vers le sud, juste après la Cîté de l’Océan de Biarritz, le centre international d’entraînement du Golf d’Ilbaritz offre une vue somptueuse sur l’océan. Bidart possède de nombreuses plages (Pavillon Royal, Erretegia, Ouabia et Parlementia) et un cœur de village dont la place de la mairie et les parties de pelote au fronton sont à voir absolument.Plus confidentiel, Guéthary, un village charmant de bord de mer avec un point du vue panoramique sur l’océan, son fronton et son ancien port de pêche à la baleine aux bateaux multicolores.

Parmi les villes le plus connues, Saint Jean de Luz et sa célèbre baie, ses rues piétonnes animées et son port de pêche. Un petit crochet par Urrugne, petit village traditionnel à la campagne qui rejoint le Col d’Ibardin et ses fameuses « Ventas » des boutiques proposant un grand choix de nourriture, fruits et légumes, charcuterie, cigarettes, alcools et carburant… souvent bien moins cher qu’en France.

Passés Ciboure et le Fort de Socoa, direction Hendaye par la spectaculaire route de la Corniche. Hendaye possède une immense plage de sable fin, un institut de thalassothérapie réputé et un port de plaisance. C’est aussi la ville frontière qui nous invite à poursuivre le trait de côte vers le Pays Basque Espagnol et Fontarrabie, son port de pêche, sa vieille ville fortifiée surplombant l’estuaire de la Bidassoa. Ne nous arrêtons pas en si bon chemin. A 20 kilomètres de là, Saint-Sebastien réputée pour ses restaurants et bar à tapas vaut également le détour. Cette ville de bord de mer marie avec succès le style balnéaire Belle Epoque le long de sa fameuse Concha (plage), son port de pêche traditionnel animé et ses commerces situés dans des zones piétonnières ou sur d’élégantes avenues.

La cuisine de la côte

Des deux côtés de la frontière, les restaurants, cidreries ou bodegas de la côte sont également recommandés pour déguster les spécialités culinaires issues de la pêche locale : dorade à l’espagnole, merlu koskera, chipirons (encornet) à l’encre ou à la plancha, simplement sautés à l’ail…un régal ! Parmi les plats traditionnels, il y a aussi le Marmitako (ragoût de thon), le Ttoro (soupe de poisson), et le Txanguro (crabe farci à la basquaise).