Facebook Twitter More...

Le Pays Basque intérieur

Depuis Biarritz, il suffit de parcourir une vingtaine de kilomètres pour découvrir l’arrière- pays presque aussi vert que l’Irlande avec ses collines en pente douce parsemées de moutons et brebis qui donnent les fameux fromages (ardi gasna) que l’on déguste avec une confiture de cerises noires, spécialité du village d’Itxassou. Suivons un circuit découverte à travers les plus beaux villages du « Labourd » aux tons blancs, verts et rouges situés dans l’arrière pays du Pays Basque côtier . C’est d’ailleurs le style Labourdin et ses grandes maisons rurales (etche) qui inspire l’architecture des villas basques contemporaines.

Visite du Pays Basque intérieur par l’Hôtel de l’Océan – Voir la carte

Commençons par le charmant village d’Ascain qui accueilli en son temps l’écrivain Pierre Loti installé à l’hôtel de La Rhune pour écrire son fameux roman Ramuntcho.La Rhune (900 m d’altitude), montagne emblématique du Pays Basque est en effet toute proche et promet de belles randonnées sur les sentiers balisés où l’on croise des troupeaux de pottoks en liberté (petit cheval basque – prononcer Potiok). D’en haut le panorama est extraordinaire, l’océan, la chaîne des Pyrénées, le Labourd s’offre à 360°. Un endroit idéal pour un pique-nique. Son ascension est également possible par tous en petit train à crémaillère auquel on accède par la route entre Ascain et Sare. Sare, autrefois haut-lieu de la contrebande possède également un cœur de village typique, de belles maisons dans un cadre campagnard préservé. Ses grottes et ses Fêtes font également sa renommée. Classé « Plus beaux villages de France », c’est tout dire, la bastide d’Ainhoa est une étape des chemins de Saint Jacques de Compostelle (tout comme Saint jean Pied de Port) et les maisons préservées de sa grande rue marquées de la coquille en atteste encore aujourd’hui. Depuis Ainhoa, vous pouvez rejoindre la frontière espagnole et les ventas de Dancharia. Le village d’Espelette connu pour sa foire aux Pottoks qui a lieu en Janvier compte également de belles maisons ornées de guirlandes de piments rouges vifs qui sèchent sur les façades. Fin Octobre sur deux jours, la Fête des piments est un événement à ne pas rater. De nombreux stands proposent des produits du terroir et c’est aussi l’occasion de déguster un Taloa, une galette de mais garnie, spécialité locale.

Dans un tout autre style Cambo-Les-Bains, station thermale spécialisée dans la rhumatologie et le traitement des affections respiratoire possède un des lieux les plus visités du Pays Basque : la Villa Arnaga, une fastueuse demeure de 40 pièces dotée d’un superbe jardin construite en 1903 par l’écrivain Edmond Rostand. Une pause détente rafraîchissante est la bienvenue à Saint Pée sur Nivelle, où un lac est aménagé pour les loisirs nautique et la baignade. En revenant vers Biarritz, un petit détour par Ahetze. Ce petit village tranquille s’anime tous les 3ème dimanche du mois pour accueillir une immense foire à la brocante qui s’organise le long des rues et des places. Ensuite direction Arbonne dont l’église et le cimetière situé au cœur du village possède de belles stèles discoïdales du XVII ème siècle. Par la route cyclable, il est possible de rejoindre Arcangues qui dans un charmant mouchoir de poche réuni, mairie, église, cimetière (où repose Louis Mariano), fronton et école. Ce coeur de village entouré d’un golf vaut le détour !

La cuisine de l’intérieur

Le Pays Basque est riche de ses auberges et restaurants renommés où les produits du terroir sont mis à l’honneur. Le cochon est le produit star de la cuisine basque. On le retrouve sous différentes formes et spécialités charcutières comme le Jambon de Bayonne, une appellation protégée, la ventrèche (poitrine finement tranchée) ou encore la Chistorra (saucisse) le tout rehaussé de piment d’Espelette. La piperade est un mélange de poivrons verts et rouges avec un peu de tomates, que l’on fait réduire et que l’on sert avec des oeufs brouillés et du jambon frit.C’est un peu le Eggs & Bacon basque. L’axoa (prononcer achoa), ragoût de veau aux poivrons et piments d’Espelette fait également partie des incontournables. Les produits de la chasse font leur apparition en automne avec les palombes, les cèpes et les châtaignes. Au Pays Basque, c’est fromage et dessert. Outre le fromage de brebis, il existe une spécialité de lait caillé de brebis appelée Mamia (yaourt) que l’on déguste accompagnée de miel et servie dans des pots en terre très typiques, consignés chez le fromager. Enfin, l’incontournable gâteau basque que l’on décline à la crème, à la confiture de cerises noires et même au chocolat. Le chocolat, une autre spécialité de Bayonne qui fût la première ville du royaume de France à travailler la fève de cacao en 1496. Pour accompagner tous ces plats, les vins basques en particulier Irouléguy, les vins Espagnols Rioja ou Navarra et les cidres sont recommandés. Apprécié pour sa douceur, la Manzana est un digestif à la pomme idéalement servi avec un glaçon. L’Izarra, une macération de plantes de montagnes, vert ou jaune est quant à elle très parfumée.